🏡Tourisme / LoisirsInformations pratiques > Histoire / Patrimoine

La ville de Seyssel Haute-Savoie se trouve sur la rive gauche du Rhône à 265 m d’altitude, point le plus bas du département. Sa situation au bord du fleuve lui a permis de connaître un commerce florissant, grâce à la batellerie.

De son port situé en Gallatin, arrivaient et partaient des marchandises et des voyageurs. Les bateaux étaient fabriqués sur place. Un seul vestige de cette activité subsiste : le chemin de halage le long du Rhône, derrière la Maison du haut Rhône.

Mais sa position à la frontière des deux Etats de la France et du Royaume de Piémont-Sardaigne lui a fait subir de fréquents changements de régime, passant tantôt à la France, tantôt au Royaume de Piémont-Sardaigne.

On peut dire que l’histoire des deux villes de Seyssel Ain et Haute Savoie est intimement liée. Le pont suspendu qui relie les deux villes a été construit en 1840. Sur sa pile centrale se trouvait une chapelle renfermant une vierge noire actuellement dans l’église de Seyssel Ain. Cette chapelle a été démolie à la Révolution.

Dominant le fleuve depuis son promontoire naturel, l’église a été construite sur l’emplacement d’un temple. Fortement remaniée au cours des siècles, elle est dédiée à Saint-Blaise. A l’intérieur se trouve la « vierge du bon départ », protectrice des mariniers. En contrebas de l’église se trouve la Grenette, ancienne halle à grains. La ville, composée de rues étroites et tortueuses, était entourée de remparts, dont les vestiges sont toujours visibles de nos jours.

L’histoire de la ville commence véritablement vers -120 avant notre ère. Après la conquête de l’Allobrogie, les Romains fondent le port de Condate, à 1,5 km au sud d’ici, près du confluent du Fier et du Rhône. Cité dans les principaux itinéraires romains comme la Table de Peutinger, Condate devient un important centre d’échanges et de commerce entre Lyon et les Alpes du nord. Une voie romaine est aménagée à travers le val de Fier pour relier l’Albanais. La cité antique disparaît aux alentours du IVe s., dans des conditions mal connues. L’habitat se reporte sur un promontoire rocheux dominant le fleuve, toujours en rive gauche. Ainsi naît Seyssel. Le nom dérive soit de saxellum, signifiant « rocher », soit d’un administrateur gallo-romain, Sextilius.

C’est durant la féodalité du VIIème au Xième qu’ont été construit des remparts de défense. On peut encore voir une partie de ce mur qui entourait Seyssel rive gauche.
Ces murs de 1 mètre de large et de 4 mètres de haut permettaient le passage d’un guetteur.
Ils étaient renforcés par endroit de tours de sept mètres de haut. 
Une de ces tours existe encore. Deux portes donnaient accès à la ville, au sud, la porte de Gallatin, au nord, la porte de l’Orme.

Couvents

Couvent des Capucins

Le couvent fut construit sur les ruines de l’ancien château des seigneurs de Seyssel. Les bâtiments furent abandonnés par les moines à la Révolution. Les locaux ont depuis subi de nombreuses transformations.
Il ne subsiste que peu de choses du bâtiment d’origine : des caves voûtées, des murs nus, une ou deux portes cintrées, un escalier de pierre avec des inscriptions latines.
Depuis le couvent, on découvre un panorama splendide sur Seyssel et le Val du Rhône.
L’adresse : entre la ville et la gare, 01420 Seyssel Ain

Couvent des Augustins

Actuellement il ne subsiste que les colonnes de pierre supportant les balcons du deuxième étage ainsi qu’une imposte en demi-cercle dans une pièce du premier étage.

Couvent des Bernardines

Ancien couvent, le bâtiment se présente aujourd’hui comme une grande maison à la façade austère. Actuellement propriété d’un particulier, on peut néanmoins voir une très belle porte encadrée de pilastres, surmontée d’une niche avec une Vierge.
L’adresse : rue de Guérin, 01420 Seyssel Ain

Le patrimoine du Pays de Seyssel assure une permanence tous les jeudis de 14h à 17h, dans les locaux de la Maison du Haut Rhône.

Des documentations sont disponibles pour toutes personnes intéressées et peuvent être prêtés gratuitement.
Divers expositions sont également consultables : « l’hôpital », « le vin », « la guerre 14/18 », « les ponts sur le Rhône », « les carrières de pierres de Seyssel » mais aussi « La batellerie au Pays de Seyssel » qui fait partie de l’exposition permanente de la Maison du Haut Rhône.

Vous avez également à disposition 2 livres qui sont disponibles à la vente :
La Batellerie et le Patrimoine du canton de Seyssel Haute Savoie
📞 06 78 12 18 86
📧 patrimoineseyssel@orange.fr